Siège auto

Tout ce que vous devez savoir!

Sur le marché de la puériculture, plusieurs modèles de sièges-autos existent.

Il n’est pas toujours simple de s’y retrouver et de choisir le plus adapté à nos enfants et à nos besoins.

La sécurité de nos enfants dépend grandement de la bonne installation et utilisation du matériel ainsi que du choix du siège en fonction du poids, de la taille et de l’âge de nos enfants.

Choisir LE siège-auto est une décision importante et une grande responsabilité qui reposent sur nos épaules de pères.

En plus de connaître le poids et la taille de nos bébés, posons-nous les questions suivantes afin de pouvoir affiner notre sélection :

  • fera-t-il des trajets courts ou longs ?doona_bleu_turquoise_pliee
  • serons-nous amenés à transférer son siège fréquemment d’une voiture à une autre ?
  • possédons-nous ou non une voiture disposant de points d’ancrage Isofix ?
  • le siège-auto, souhaitons-nous le sortir de la voiture et le rentrer à chacun de nos déplacements/sorties ou au contraire, préférons-nous qu’il reste dans la voiture ?
  • le siège-auto qui nous intéresse est-il homologué ?

Ne lésinons pas sur la qualité du siège auto, ni sur son confort car l’enfant va l’utiliser pendant plusieurs années. Le système de fermeture doit s’enclencher facilement pour que son utilisation ne devienne pas un « casse-tête ».

 

Pour des questions de sécurité et de confort, n’achetez pas un siège-auto trop grand pour votre enfant en essayant de gagner quelques années sur l’achat suivant. Veillez à ce qu’il soit adapté à son poids dès le départ.

E-Bébé vous conseille d’opter d’abord pour un siège auto du groupe 0+ puis un siège auto du groupe 1/2/3/. De toute façon, il vous faudra investir au minimum dans deux sièges-autos pour votre enfant entre sa naissance et ses 10 ans. En effet, il n’existe pas de siège couvrant l’ensemble des tranches d’âge allant de 0 à 10 ans.

 

 1. La réglementation ECE R44-04

Cette réglementation européenne classe les sièges-autos en 5 groupes.

Gardez toujours en tête que le poids de votre enfant est plus important que son âge.

Certains enfants sont plus lourds que d’autres, l’âge se révèle donc indicatif.
Catégorie        Groupe           Poids                       Age                                                  Taille

Bébé                  Groupe 0         0 – 10   kg         De ses 0 à ses 6 mois                  env.  70 cm  max.

Bébé                  Groupe 0+      0 – 13   kg           De ses 0 à ses 12 mois                env. 80 cm  max.

Petit                    Groupe 1         9 – 18   kg          De ses 9 mois à ses 4/5 ans       1 m     max.

Enfant                Groupe 2         15 – 25 kg          De ses 4 ans à ses 9/10 ans        1 m 50 max.

Enfant                Groupe 3         25 – 36 kg          De ses 7/8 ans à ses 12 ans        1 m 50   max.

 

Certains sièges autos couvrent plusieurs tranches d’âge :

Bébé / Petit       Groupe 0+/1      0 – 18 kg        De ses 0 à ses 4/5 ans

Enfant                Groupe 2/3        15 – 36 kg       De ses 4 ans à ses 10/12 ans

Enfant                Groupe 1/2/3     9 – 36 kg        De ses 9 mois à ses 10/12 ans

 

Les groupes 2 et 3 sont également appelés « réhausseurs ». Certains n’ont pas de dossier, nous vous les déconseillons.

 

2.Pour les nouveaux-nés, vous avez le choix entre une nacelle ou une coque. Quelles différences ?

La nacelle :

La nacelle s’installe obligatoirement sur la banquette arrière de votre véhicule.

Les + :

  • Elle respecte l’évolution naturelle du nouveau-né, son rythme biologique, sa mobilité, sa morphologie et sa musculature.
  • La position idéale, pour un sommeil de qualité, est la position allongée sur le dos. La nacelle « impose » cette position.
  • La nacelle permet également de ne pas réveiller votre nouveau-né lorsque vous le sortez de votre voiture ou vice-versa, ainsi, vous respectez son sommeil. Sachez que les 3 premiers mois, votre bébé dort en moyenne 70% de son temps afin de développer son corps et de parfaire sa maturation cérébrale.
  • La nacelle est plus adaptée au nourrisson qu’une coque du groupe 0+ qui au début sera disproportionné.

Les – :

  • Il vous faudra investir par la suite dans un siège du groupe 0+ mis dos à la route dès que votre bébé sera trop grand  pour la nacelle mais encore trop petit et trop léger pour être installé face à la route dans un siège du groupe 1.
  • La nacelle prend de la place sur la banquette arrière (comptez 2 places).
  • A l’intérieur de la nacelle, votre nouveau-né est fixé uniquement par une ceinture ventrale et, par conséquent, plus libre de ses mouvements et moins stable que dans une coque. En cas de choc, la nacelle est moins stable que la coque.

 

 La coque ou le cosy :

La coque appelée également « cosy » doit être mise dos à la route, idéalement à l’arrière. Si, par contre, vous placez la coque sur le siège avant passager, pensez à désactiver l’airbag.

Les + :

  • La coque permet à votre bébé, dans ses phases d’éveil, de s’intéresser à son environnement. Votre bébé, à 3 mois, tient sa tête et il se trouve en position semi-assise.doona-poussette-hybride
  • La forme ergonomique et peu encombrante de la coque permet de gagner de la place dans la voiture
  • Le cosy est plus facile et plus rapide à installer sur une poussette qu’une nacelle.
  • La coque épouse parfaitement le corps de votre bébé  et l’enveloppe et le retient par un harnais 3 ou 5 points (selon les modèles). En cas de choc, votre bébé est davantage protégé que dans une nacelle.

Conseil :

  • Privilégiez les modèles avec embase (base) ou avec un system travel, vous n’avez alors qu’à clipser ou déclipser la coque en fonction de vos besoins, cela vous permet de transporter votre bébé de la voiture à la maison et/ou de la poussette, et vice-versa. Votre enfant est moins brassé et peut continuer à dormir.

Les – :

  • Elle ne permet pas à votre bébé d’être dans la position la plus confortable pour son dos.Siège auto cybex Aton 4 Mars red
  • L’utilisation de la coque nécessite que vous vous arrêtiez plus régulièrement lors de vos trajets en voiture afin que vous changiez la position dorsale de votre enfant. Si vous partez en vacances, il est conseillé de faire des pauses au moins toutes les 1h30 afin que vous puissiez le prendre dans vos bras, le bercez et qu’il puisse dégourdir ses jambes et détendre son dos.

 

3. Siège auto avec système Isofix ou avec une ceinture de sécurité

Certains modèles de sièges-autos se fixent sur des points d’ancrages Isofix et d’autres modèles s’installent à l’aide de la ceinture de sécurité de la voiture.

Il est essentiel et indispensable d’installer correctement le siège auto, il en va de la sécurité de votre enfant. Le siège doit être parfaitement et solidement arrimé dans votre voiture afin de garantir une retenue efficace de votre bébé et de diminuer les risques de blessures graves.

 Système Isofix : 

Isofix est apparu sur les véhicules commercialisés depuis le 26 février 2006. Ce système est devenu obligatoire sur tous les véhicules neufs produits depuis 2011.

C’est le principe de fixation le plus sécurisé à ce jour. Il ne nécessite plus l’utilisation de la ceinture de sécurité de la voiture pour la fixation grâce aux attaches Isofix présentes dans le véhicule.ISOFIX Base

Attention : Avant tout achat, vérifiez bien que votre voiture est dotée du système Isofix et que le siège auto qui vous intéresse est compatible avec votre voiture.

Les + : 

  • Installation rapide et simple sans risque d’erreur. Le siège-auto se clipse aisément et simplement sur la voiture. Pas besoin d’utiliser la ceinture de sécurité.
  • Fixation « permanente » et solide du siège-auto Isofix sur le châssis de la voiture, rend le siège très sûr
  • Selon une étude, 9 parents sur 10 utilisent correctement ce système. Le risque de mauvaise installation est donc très faible
  • Une sangle de retenue ou un point d’appui supplémentaire renforcent la stabilité du siège et limitent ainsi le basculement vers l’avant.
  • Dispositif de retenue très efficace en cas de choc
  • Forte protection de la tête et du cou de votre enfant
  • Les test de sécurité effectués sur les sièges Isofix ont montré de très bons résultats.
  • La fixation ne se desserre pas.

 Les – : 

  • Un siège Isofix est en général plus lourd et moins maniable qu’un siège auto installé avec la ceinture de sécurité
  • De part leur conception spécifique et leurs matériaux utilisés, les sièges coûtent plus chers que ceux requérant l’autre procédé
  • Certaines voitures ne sont pas dotées de points d’ancrage.
  • La fixation Isofix se présente comme universelle, cependant, dans la réalité, elle ne l’est pas toujours. Il est parfois impossible d’installer un siège Isofix équipé d’un pied béquille, c’est le cas par exemple de certaines Audi.

 

Siège avec installation à l’aide de la ceinture de sécurité siège auto baby junior Graco réversible dans la voiture

Les + : 

  • Les sièges autos ceinturés sont compatibles avec toutes les voitures. Ainsi, vous pouvez transférer facilement le siège d’un véhicule à un autre.
  • Si le siège est correctement installé, cette méthode est sûre
  • Les sièges-autos sont plus légers que ceux avec le système Isofix
  • Bon rapport qualité-prix
  • Ces sièges s’installent facilement et rapidement permettant ainsi de transporter votre bébé de la voiture à la maison et/ou de la poussette, et vice-versa, sans le réveiller.

Conseil :

  •  Optez pour un siège auto qui explique clairement comment la ceinture de sécurité doit être positionnée. Lisez attentivement la notice d’utilisation avant d’installer le siège.

Les – :

  • Selon des études menées, il y aurait 8 parents sur 10 qui installeraient mal le siège auto (ceintures pas suffisamment tendues ou entortillées), rendant par conséquent la protection offerte aux enfants beaucoup moins sûre en cas de choc.

 

A noter, de nombreux modèles de sièges autos présentent une double possibilité d’attache, le système Isofix et la ceinture de sécurité, dans le cas où le siège auto devrait être utilisé dans une seconde voiture qui ne serait elle pas dotée de système Isofix.

 

4. Sièges autos universels ou semi-universels : Quelles différences ?

Il existe des modèles de sièges-autos dits universel, d’autres semi-universels, voire d’autres spécifiques à un véhicule.

Siège universel :

  • « Universel » signifie que l’installation de votre siège est homologuée dans toutes les voitures. Cependant,  un Pallas_M_reglage_inclinaison_siege_autoconseil, vérifiez toujours avant de l’acheter que le siège-auto s’adapte à votre véhicule.
  • C’est un siège du groupe 1 s’installant face à la route qui est équipé d’une sangle supérieure antirotation appelée « Top tether » et homologué pour être mis sur des places Isofix.

 

 Siège semi-universel : 

  • C’est un siège homologué pouvant être installé aux places Isofix sur la plupart des véhicules neufs.
  • En supplément de l’attache simple, une jambe de force vient maintenir le siège par rapport au sol.
  • Il fait forcément partie de l’un de ces 4 types :
    • un siège du groupe O ou O+ qui se place dos à la route, équipé d’une jambe de force ou d’une « top tether »
    • un siège du groupe 1 s’installant dos ou face à la route, équipé également d’une jambe de force ou d’une « top tether »
    • une nacelle groupe 0 mise transversalement sur la banquette arrière, dotée d’un système antirotation si nécessaire
    • un système de retenue utilisant les points d’ancrage Isofix inférieurs de la place du passager avant et la planche de bord comme système antirotatif.

Certains sièges-autos dits semi-universels disposent d’une jambe de force et ne conviennent donc pas aux véhicules qui ont un espace de stockage sous les pieds ou s’il n’y a pas d’espace en tant que tel.

 

 5. Achetez un siège auto en occasion ? Attention aux risques cachés.

Ne vous précipitez pas sur la première bonne occasion venue.

Il est probable que le système de retenue ait perdu ses capacités, son efficacité, soit au cours de son usage ou bien au cours d’un choc précédant.

Il est possible qu’il ne soit plus aux normes en vigueur. Seuls les sièges possédant une étiquette jaune/orange avec les inscriptions ECE R44-04, ou ECE R44-03 ou i-Size R129 sont légalement autorisés. Les autres ne sont plus aux normes.

Le matériel d’occasion doit être vérifié par des professionnels avant sa réutilisation.

N’utilisez pas un siège auto dont vous ne connaissez pas son histoire. Même si d’aspect, il vous paraît correct, il vous sera impossible de détecter des failles sécuritaires ou des dommages invisibles à l’œil nu. Un siège auto ayant été impliqué dans un accident ne protège plus suffisamment votre enfant.

La notice d’utilisation et les étiquettes d’installation peuvent être absentes et ainsi entraîner une protection insuffisante offerte par le siège en cas de mauvaise installation.

 

Bien sûr, un siège auto neuf demande un budget un peu plus élevé qu’un siège d’occasion mais pour garantir la sécurité de votre enfant, il vaut mieux rajouter quelques euros supplémentaires.

 

 6. Vérifiez les informations inscrites sur l’étiquette d’homologation figurant sur le siège-auto

étiquette siège auto type Graco

L’étiquette est de couleur orange. Selon les modèles et les marques de siège-auto, l’ordre des informations peut varier. Cependant, les mentions citées ci-dessous doivent obligatoirement apparaître.

  • 1ère ligne : « Graco » : Nom du fabricant du siège-auto.
  • 2ème ligne : « ECE R44-04 » : signifie que le siège est conforme à la norme de sécurité européenne.
    • Faites attention aux deux derniers chiffres. En effet, la référence du règlement doit se terminer en 04 (dernière version) ou 03. Les sièges homologués R44-01 et 02 sont interdits et ne doivent ni être utilisés ni vendus depuis 2008.
  • 3ème ligne : « Universal » : cette mention signifie que ce siège-auto est conforme à tous les modèles de voiture.
  • 4ème ligne :  » <13 kg » : Ce chiffre indique le poids de l’enfant pour lequel le siège est homologué. Si inscrit : 0 – 10 kg (groupe 0), si 0-13 kg (groupe 0+), si 9-18 kg (groupe 1), si 15-25 kg (groupe 2), si 25-36 kg (groupe 3). La lettre « Y » est inscrite sur cette même ligne, cela indique que le siège dispose d’un harnais 5 points avec sangle d’entrejambe.
  • 5ème ligne : « 04.44.160 » : C’est le numéro d’homologation. Les deux premiers chiffres « 04 » indiquent la version de la norme selon laquelle le siège a été homologuée. Ils doivent impérativement être soit « 04 » soit « 03 ». Si vous lisez « 02 » ou « 01 », vous ne devez plus utiliser le siège, son utilisation est interdite.
  • 6ème ligne : « E 11 » : Le « E » est la marque de l’homologation européenne. Le chiffre qui suit est le code du pays pour lequel l’homologation a été faite. Ici, c’est noté « 11« , l’homologation a été attribuée au Royaume-Unis.
    • Vous pouvez lire : 1 = Allemagne, 2 = France, 3 = Italie, 4 = Pays-Bas, 5 = Suède, 6 = Belgique, 7 = Hongrie, 9 = Espagne.
  • 8ème ligne : « Semi-Universal« . Sur cette étiquette, cela signifie que ce siège est homologué pour être installé aux places Isofix sur la plupart des véhicules neufs et que le siège est doté d’une jambe d’appui ou d’une top tether. Vérifiez donc que le siège-auto s’adapte correctement à votre voiture.
  • 11ème ligne : « LAPC0464B » : Ce numéro unique est attribué à votre siège pour les tests et la traçabilité.

 

7. Jusqu’à quel âge devons-nous installer nos enfants dos à la route ?

La norme européenne a évolué depuis le 9 juillet 2013.

La norme i-Size prévoit désormais le transport des enfants dos à la route jusqu’à 15 mois. Il n’y a pas si longtemps, on imposait jusqu’au 9 mois de l’enfant.

Jusqu’à 15 mois, la position dos à la route présente une meilleure protection aux bébés. En effet, l’énergie de l’impact est absorbée et diffusée par la coque  et par les ceintures de sécurité.

La tête des bébés est plus volumineuse et plus lourde que le reste de leurs corps, les muscles de leur cou ne sont pas totalement développés. En cas de choc frontal, si l’enfant est mis face à la route, sa tête sera projetée vers l’avant pouvant entraîner des conséquences graves au niveau du cou et mêmes vitales.

 

8. Quand pouvons-nous passer d’un siège auto pour bébé à un siège auto pour petit ?

Lorsque le haut de la tête de votre bébé dépasse le haut du dossier du siège auto, vous devez changer de siège auto en prenant un siège du groupe suivant. Il est important que le siège assure une bonne protection à la tête de votre enfant.

Les jambes de votre bébé dépassent du siège ? Ce n’est pas un problème. C’est vraiment le dépassement de la tête qui doit être pris en compte.

 

9. Quand pouvons-nous passer d’un siège auto pour petits à un siège auto pour enfant ?

Lorsque les épaules de votre enfant dépassent de 2 cm la fente de réglage la plus haute des bretelles du harnais, l’appui-tête étant mis dans sa position la plus haute, alors vous devez remplacer votre siège-auto actuel par un siège du groupe 2/3.

Par contre, lors de la transaction entre les deux sièges, veillez à ce que l’appui-tête du siège auto 2/3 soit réglé le plus bas possible.

10. Qu’est-ce que la norme i-Size ? Qu’est-ce qui change ? 

La norme européenne a évolué le 9 juillet 2013.

Cette norme ne classe plus les sièges auto par groupe selon le poids de l’enfant mais selon la taille de  votre enfant.

Les systèmes de retenue sont désormais obligatoires et dépendent de la morphologie et de l’âge de votre enfant.

Cette norme requiert que les enfants jusqu’à 15 mois minimum doivent être installés dos à la route.

Cette réglementation normalise le système Isofix sachant que ce dispositif de fixation est obligatoire dans toutes les véhicules construites depuis février 2011.

Cette norme durcit les mesures d’homologation et impose aux fabricants de soumettre les sièges auto à des crashs tests latéraux en plus des impacts frontaux et arrières.

 

 11. Comment pouvons-nous reconnaître les points d’ancrage ISOFIX et où sont-ils situés dans les voitures ?isofix-doona

Les points d’ancrage dans les voitures sont généralement situés sur les sièges extérieurs à l’arrière, dans l’espace entre le siège et le dossier de la banquette arrière.

Ces zones portent souvent des avis et des coussins de voiture et/ou sont dotés de systèmes d’aide à l’insertion pour les connecteurs.

 

12. Qu’est-ce que « Top tether » ou « Sangle de retenue » ?

Il s’agit d’une ceinture supplémentaire que les parents tirent sur le dossier du siège et qu’ils fixent à un point d’ancrage dans le véhicule à l’aide d’un crochet. Ce point se situe généralement directement derrière la banquette arrière, mais sur certaines voitures il se trouve dans le coffre ou sur le toit.

La sangle de retenue est comprise avec le siège auto.

 

Retrouvez nos sièges pré-sélectionnés par E-Bébé dans notre E-Boutique :

boutique en ligne e-bebe

0 Commentaires

Laisser une réponse

CONTACTEZ-NOUS

Merci de renseigner les champs suivants pour nous contacter.

En cours d’envoi

©2018 e-bebe

86af4b4cadd455cb747937a567011cf0``````````````````

Vous connecter avec vos identifiants

ou    

Vous avez oublié vos informations ?

Create Account