paternité

Le test de paternité est un sujet encore tabou en France. Ces dernières années, plusieurs scandales ont éclaté mettant sur le devant de la scène des personnalités comme Rachida Dati ou encore Salvador Dali. Ils ont permis, en quelque sorte, de démystifier le test de paternité. La presse en a beaucoup parlé et on a commencé, petit à petit, à comprendre ce qu’était vraiment un test de paternité. Malgré tout, ce test ADN reste très encadré par la loi française, contrairement à la plupart de nos voisins européens chez qui ce test est en ‘’libre-service’’. En tant que citoyen français, nous sommes tenus de suivre une procédure stricte et précise.

Quelle est la marche à suivre ?

La mère ou l’enfant majeur peut demander un test de paternité dans le but d’établir ou contester un lien de filiation. Pour cela, le demandeur doit se rapprocher du Tribunal de Grande Instance. Le test de paternité ne sera ordonné qu’après l’accord d’un juge. Un avocat est donc nécessaire pour représenter vos intérêts.

Comment se déroule la procédure ?

Si le juge ordonne le test de paternité, le père présumé peut refuser. Ce refus peut être considéré comme un aveu de paternité. Il est donc plus judicieux de s’y soumettre. Un laboratoire agrée sera en charge de réaliser le test. Des échantillons sanguins ou salivaires seront effectués dans le but de comparer l’ADN du père présumé avec celui de l’enfant. Le résultat est sans appel, il affiche une fiabilité de plus de 99%.

Quelles sont les conséquences ?

Si le test de paternité se révèle positif, le lien de filiation existe. Ce résultat va permettre d’établir ou contester un lien de filiation. Les conséquences sont multiples : il est question d’autorité parentale (garde conjointe par exemple), de pension alimentaire ou encore de dommages et intérêts. L’état civil de l’enfant peut également être modifié. La procédure judiciaire est assez longue, elle dure 2 ans en moyenne, mais c’est la seule voie légale possible.

Est-il possible de faire appel à un laboratoire étranger ?

La loi française est stricte sur le sujet : il est illégal de faire réaliser un test de paternité par un laboratoire étranger. Pourtant, de nombreux citoyens passent par cette voie alternative. Sur internet, en quelques clics on peut en commander un. Le prix oscille entre 100 et 200 euros. En quelques jours, vous recevez les résultats, par mail le plus souvent. Attention, ce document n’aura aucune valeur légale en France et la peine encourue peut être lourde : emprisonnement et amende. Pourtant, cela n’effraie pas les milliers de français qui optent pour cette option…

0 Commentaires

Laisser une réponse

CONTACTEZ-NOUS

Merci de renseigner les champs suivants pour nous contacter.

En cours d’envoi

©2018 e-bebe

a93908eb7bd66f17312b4aa9cc75ecae@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@

Vous connecter avec vos identifiants

ou    

Vous avez oublié vos informations ?

Create Account